La Société Philharmonique de Lyon

2017 – La Société Philharmonique de Lyon crée la Fondation Philharmonique (Cercle des mécènes de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon) dont le but est de réunir les moyens nécessaires aux actions ponctuelles que l’orchestre entreprendra : achats d’instruments, actions pédagogiques, enregistrements, organisation de concerts à l’étranger, etc.

2005 – L’Orchestre National de Lyon et la Société Philharmonique fêtent leur centième anniversaire dans le cadre d’une semaine de concerts auxquels ont été associés les orchestres de Birmingham et de Francfort.

1985-2005 : la Société Philharmonique poursuit sa mission de soutien et de mécénat auprès de l’orchestre lors de ses déplacements à l’étranger ainsi que pour l’édition d’enregistrements (disques, CD).

1984 – L’Orchestre Philharmonique Rhône-Alpes devient l’Orchestre National de Lyon.

1975 – Inauguration de l’Auditorium Maurice Ravel (2200 places) construit par la ville de Lyon à l’initiative de Robert Proton de la Chapelle.

1969 – A l’initiative de Marcel Landowski (directeur de la musique au Ministère de la Culture) qui souhaite promouvoir des ensembles symphoniques régionaux, l’Orchestre de la Société Philharmonique devient alors l’Orchestre Philharmonique Rhône -Alpes, sous régie municipale, Louis Frémaux en est le chef permanent. Serge Baudo lui succèdera en 1971. Dans le même temps, la Schola Witkowski devient le chœur officiel de l’orchestre jusqu’à la création des chœurs de l’Orchestre de Lyon par Bernard Tétu (1980). La Société Philharmonique cesse alors son activité d’organisateur de concerts, apporte ses 5000 abonnés au nouvel orchestre et lui fait don de son importante bibliothèque musicale ainsi que de nombreux instruments d’orchestre.

A l’initiative de Marcel Landowski (directeur de la musique au Ministère de la Culture) qui souhaite promouvoir des ensembles symphoniques régionaux, l’Orchestre de la Société Philharmonique devient alors l’Orchestre Philharmonique Rhône -Alpes, sous régie municipale, Louis Frémaux en est le chef permanent. Serge Baudo lui succèdera en 1971. Dans le même temps, la Schola Witkowski devient le chœur officiel de l’orchestre jusqu’à la création des chœurs de l’Orchestre de Lyon par Bernard Tétu (1980). La Société Philharmonique cesse alors son activité d’organisateur de concerts, apporte ses 5000 abonnés au nouvel orchestre et lui fait don de son importante bibliothèque musicale ainsi que de nombreux instruments d’orchestre.

1968 – L’Association Philharmonique devient la Société Philharmonique de Lyon.

1943-1969 : au décès de G.M. Witkowski (1943), son fils Jean, violoncelliste et chef d’orchestre, lui succède. Jean disparait prématurément à l’âge de 58 ans et, en l’absence de son chef permanent, l’Association Philharmonique poursuit ses concerts sous l’impulsion de Robert Proton de la Chapelle grâce à une politique de chefs et de solistes invités particulièrement prestigieuse. Le succès est au rendez-vous et les abonnés seront bientôt au nombre de 5000.

1938 – La Société des Grands Concerts fusionne avec l’Orchestre du Trigintuor et devient la Philharmonique de Lyon.

1908 – Le succès croissant de l’orchestre nécessite l’édification d’une nouvelle salle de concert. Sous l’impulsion de Witkowski la construction de la salle Rameau est décidée et inaugurée en 1908.

1905 – G.M. Witkowski , compositeur et chef d’orchestre, crée le premier orchestre symphonique à Lyon sous le nom de Société des Grands Concerts.

Edmond Trillat, ancien Directeur du Conservatoire de Lyon, Paul Paray Chef d’orchestre, Robert Proton de la Chapelle, Antoine Rougier, PDG de la société DURRSCHMITT, Président de la Société Philharmonique de 1950 à 1965.
Léonard Slatkin et son épouse, Jean-Marc Bador, Bernard Proton de la Chapelle – 2015
Roger Muraro, Aline Sam-Giao, Patrick Euvrard – 2017